Pensées nocturnes
  Héritage
 
S'il y a une chose que j'ai hérité de mon père c'est certainement l'amour des trains. Je garde des souvenirs très lointains de voyage par les voies ferrées.  Le trajet Varsovie-Berlin restera pour moi toujours plein de magie. Il coule dans l'air pendant six heures, paisiblement, et en si peu de temps transporte le passager dans un monde complétement différent. Trajet quasi symbolique à l'époque et pour moi encore maintenant entre la métropole de l'est et celle de l'ouest à portée de main. De Berlin, tous les trains menaient à Rome. Quand nous faisions le voyage en voiture, je me souviens des deux frontières. La première en Allemagne de l'est soit-disant si proche et déjà tellement étrangère me faisait horriblement peur et en même temps elle était le signe que le voyage allait bientôt se terminer. Les routes polonaises effrayaient et ralentissaient le déplacement, puis d'un coup les autoroutes parraissaient comme des voies lactées, incroyablement mobiles, larges. Dans le train, rien ne change, pendant six heures les paysages restent quasi identiques. J'aime rouler des heures et des heures et personne ne me verra jamais me plaindre dans une voiture mais le train me charme tellement que je pourrais y passer ma vie entière, de gare en gare, de monde en monde.  Ainsi rencontrant des milliers de cas, d'histoires, de malheurs et d'espoirs. De tous les transports, les trains rappellent le plus le cycle de la vie. Rien qu'à y penser, j'ai envie de prendre mon passeport en main et de courir à la gare.



(www.bahnbilder.de)

 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (1 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=