Pensées nocturnes
  ridiculus
 

J’aurais aimé tourner un film documentaire,

Écrire un roman épistolaire,

Faire des meubles en bois,

Danser sur les toîts,

Ouvrir un magasin unique

Où je vendrais des tuniques,

Elles seraient en soie,

Et je m’y sentirais enfin chez moi.

J’aurais aimé avoir une maison,

Entourée d’une belle cloison.

Dedans des bibelots partout,

Et dans le salon un grand trou

Qui donnerait une vue géniale

Sur un monde capital,

Où je pourrais faire

Toutes ces choses élémentaires !


***



Je suis petite mais j'ai un grand coeur,
Je peux y placer des tonnes de couleurs.

Je le remplis de bonheur imaginaire,

Et j’y mets des hommes de la terre entière.

Impossible c’est évident,

Et ainsi passent les ans,

Sans que je puisse me décider,

S'il en existe un que je pourrais aimer.


***


Sincèrement, je vous assure, je ne sais pas d'où vient l'amour.

Personne n'a su me l'expliquer et moi-même j'ai du mal à le trouver.

Cet endroit qui serait calme qui serait beau comme mille larmes.

Ce rêve humain d'une source pure de laquelle naîtrait l'amour.

Je m'adresse donc à tous les enfants et je vous demande de me dire maintenant:

Comment faîtes-vous pour être heureux alors que le monde est si malheureux?

 

 






Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton adresse e-mail:
Ton message:
 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (8 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=